Les Sources

– L’essentiel des sources concernant les Lois Noa’hides se trouvent dans :

  • L’introduction du Rav Nissim Gaon au Talmud
  • Le chapitre « Arba mitot » qui est le 7e chapitre du traité Sanhedrine du Talmud
  • Les « Lois des rois », Hilkhot Melakhim du Michné Torah de Maïmonide (Rambam), fin du Ch.8, Ch.9 et 10, disponible ici
  • Puis vous avez évidemment beaucoup de sources qui sont un peu éparses.
  • Il y a un recueil intéressant qui a été écrit par un jeune rabbin de Jérusalem, le Rav Eliahou Brakha, qui s’appelle « Toldot Noa’h », qui est utilisable essentiellement par ceux qui ont une familiarité avec l’étude talmudique.
  • Il y a également un livre du nom de « Chéva Mitsvot HaChem » écrit par un rabbin Loubavitch, leRav Vayner, du quartier Ramot’ à Jérusalem
  • Et puis vous avez des ouvrages de vulgarisation, tel que par exemple « Le message légué à l’Humanité » du Rav Yoël Shwartz
  • Je vous envoie également à un recueil de sources sur les Lois Noa’hides qui a été fait parl’institut Tsomèt, du Gouch Etsion, qui s’appelle « Beyn Bnei Israël et Beyn Bnei Noa’h » (Entre les Fils d’Israël et les Fils de Noé)

AUTRES SOURCES

Les Lois Noa’hides sont expressément mentionnées dans la Torah 

  • l’idolâtrie dans Gen. 35, 2-3,
  • la débauche dans Lev. 18, 24,
  • le blasphème dans Lev. 24, 16,
  • l’homicide dans Gen. 9, 6,
  • le vol dans Gen. 44, 9,
  • la chair vivante dans Gen. 9, 4,
  • et les tribunaux dans Gen. 34, 27.

Source

La liste des Lois Noa’hides est également énoncée dans Sanhédrin 56b, et déduite par allusion du verset :

« Hachem-Eloqim donna ordre à l’homme, en disant : De tous les arbres du jardin manger, tu mangeras » [Génèse 2, 16].
1 – « Hachem-Eloqim donna ordre à l’homme » : De là découle l’obligation d’établir des institutions judiciaires.
2 – « Hachem » : De la découle l’interdiction du blasphème du Nom divin.
3 – « Eloqim » : De là découle l’interdiction de l’idolâtrie, ainsi qu’il est écrit : « Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face » (Exode 20, 3).
4 – « A l’homme » : De là découle l’interdiction du meurtre, ainsi qu’il est écrit : « Qui aura versé le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé ; car à l’image de D.ieu, Il a fait l’homme » (Génèse 9, 6).
5 – « En disant » : De là découle l’interdiction des unions interdites, ainsi qu’il est écrit : « Il est dit lémor: Si un homme renvoie sa femme, et qu’elle le quitte et soit à un autre homme, retournera-t-il  vers elle ? Ce pays-là n’en sera-t-il pas entièrement souillé ? Et toi, tu t’es prostituée à beaucoup d’amants ; toutefois retourne vers Moi, dit Hachem » (Jérémie 3, 1).
6 – « De tous les arbres du jardin » : interdiction du du vol. Car du moment qu’il est précisé : « de tous les arbres », ainsi que : « du jardin », cela implique que ce qui n’en fait pas partie lui est interdit (Rachi).
7 – « Manger, tu mangeras » : De la découle l’interdiction de consommer de la viande arrachée à un animal vivant. Tu ne mangeras que ce qui est propre à la consommation (Rachi).

Merci à David Taieb créateur de cette page

 


Réagir

CAPTCHA