Tikoun Olam Extrait N°2

Je vous présente ici un extrait du livre de Modekhaï Chriqui "Tikoun Olam".

 

Ce livre présente la "réparation du monde" vu par la pensée du Ram'Hal.

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon ou sur l'Institut Ram'hal.

 

 

Le Tikoun olam implique tous les hommes – juif ou non juif, enfant ou adulte, étudiant ou professeur, industriel ou artiste, médecin ou vendeur, politicien ou écologiste. En somme, chacun qui se sent concerné par le futur du monde.

Ce livre est le préambule à un projet de création d'un centre de conférence dont vous pourrez découvrir l'ébauche du site en cliquant sur ce lien.

Vous êtes tous invité à paticiper à ce projet.

Extrait N°2 :

De plus en plus, des hommes de lettres, des religieux, et des politiciens, aspirent à un muticulturalisme qui invite les hommes à rechercher, à comprendre l'autre culture, acquerant la connaissance de la diversité, et surtout à proclamer ... le droit à la dfference. Ceci dit, dans la réalité, le multiculturalisme désigne uniquement la tolérance d'une coexistence de particularismes qui s'ignorent les uns les autres.

Au niveau économique, la mondialisation reste bénéfique à beaucoup d'états, bien qu'il en existe plusieurs qui n'en profitent pas. Pour autant, il ne faut pas la dénigrer : plutôt comme l'écrit le prix Nobel Armata Sen, la rendre plus équitable, en offrant davantage de bien-être et de liberté. Il convient d'en reconnaître les conséquences négatives non seulement sur beaucoup d'industries, mais au niveau éthique essentiellement : les marchandises sont plus favorisées que les hommes, les les cultures se mélangent, beaucoup vont s'effacer. Les pays économiquement puissants imposent leur culture. Les groupes radicaux qui ne veulent pas être colonisés imposeront des guerres.

En résumé, les différentes approches précitées de l'intelligence (naturelle) de l'homme ont bel et bien fait avancer le Monde, mais elles ne recherchent pas une solution véritable : une solution à long terme.

Chapitre 3, L'unité de l'homme et de l'humanité, page 40.

 

 

Réagir

CAPTCHA